Le PS : il faut sortir la famille du fantasme « une maman, un papa et un enfant »

Pour les socialistes, la famille constituée d’un papa, d’une maman et d’un ou plusieurs enfants est « un fantasme ». Vous croyez peut-être que je caricature ? Lisez donc cet extrait du compte-rendu analytique des débats au Sénat le 4 avril 2013. C’est très exactement le terme employé : « Fantasme ». On peine à le croire, mais si ! Mme Taubira avait raison, il s’agit bien d’un enjeu de « civilisation » :

Inutile de dire que, comme la plupart des Français, je suis tout simplement sidéré.

Inutile de dire que, comme la plupart des Français, je suis tout simplement sidéré. Cliquez pour agrandir.

Merci @MPTOnlacherien

Publicités
Cet article a été publié dans informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le PS : il faut sortir la famille du fantasme « une maman, un papa et un enfant »

  1. Exquisiteur dit :

    Si l’on peut désormais « faire famille  » en excluant le genre, la sexualité, la parentalité, on peut donc « faire famille à plusieurs » ce que précisément l’infame taubiraloi refuse. Elle veut « éclater la famille » mais « pas le modèle du couple hétéro ».
    Quelle logique , quitte à tout faire éclater et s’éclater , alors le couple aussi.

    Bizarre que l’Etat officie en mairie un contrat de procréation mariagique et relègue aux distributeurs automatiques des basses fosses d’un tribunal pour le divorce.

    Effectivement si on enlève la notion de gamètes XX et XY, si on enlève l’obligation de s’occuper des conséquences de ses actes sexuels, on peut tout construire.

    D’ailleurs un « mariage et une famille  » n’ayant pas la finalité procréatrice s’appelle UNE ENTREPRISE/ UNE ASSOCIATION .
    Il faut donc que les préfectures et les greffes des tribunaux de commerce soient adaptés à ce nouvel afflux par la loi de construction libre de nos rapports amoureux et faniques.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.