Dieudonné : c’est une catastrophe

Dieudonné (DR - Libé)

Dieudonné (DR – Libé)

Alors qu’il a été défait sur le plan juridique au tribunal administratif de Nantes, puis sauvé in extremis devant le Conseil d’Etat, Manuel Valls prétend que cette première étape de son combat contre le racisme et l’antisémitisme serait une victoire.

Ce n’est pas une victoire, c’est une catastrophe.

Pour le « commun-des-mortels », pour les jeunes, pour certaines personnes en marge de notre société policée, cet imbroglio judiciaire, c’est la victoire de Dieudonné. Et c’est un blanc-seing donné au racisme et à l’antisémitisme. Puisque Dieudonné va pouvoir continuer, tant bien que mal – et pas à Nantes -, ses spectacles, les jeunes pourront, eux aussi, y aller de leur #UnBonJuif ou #UnJuifMort sur les réseaux sociaux.

Comment le ministère de l’Intérieur peut-il évoquer une victoire ? C’est incompréhensible.

Il fallait faire exécuter les décisions de Justice, prononcer des peines de prison ferme (le délit de racisme peut faire encourir jusqu’à 5 ans d’emprisonnement à son auteur), engager une procédure d’examen de la situation fiscale personnelle de M. M’Bala M’Bala (ESFP), le poursuivre devant la juridiction pénale pour incitation à la haine raciale et, le cas échéant, pour négationnisme (ses liens avec Robert Faurisson).

Mais non, au lieu de ça, le ministère tente de faire interdire un spectacle, alors que la jurisprudence est extrêmement restrictive sur ce point.

Comme le dit le professeur de science politique Dominique Reynié, « la question n’est pas de savoir si Manuel Valls a pris des risques, la question c’est : est-ce qu’il nous en fait prendre ? »

La réponse est dans la question. Il a ouvert la boîte de Pandore. Pas de quoi se réjouir.

Publicités
Cet article a été publié dans Droit, informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dieudonné : c’est une catastrophe

  1. Exquisiteur dit :

    C’est la continuation de l’INQUISITION SEMANTIQUE entreprise par le mariage pour tous

    Interdire le PENSER ou interdire de DIRE ?
    Je peux penser et dire que Dieu existe cequi fait plaisir aux croyants
    Je peux penser et dire que Dieu n’existe pas ce qui offense les croyants
    Je peux penser et dire que la Shoah envers les chrétiens, résistants, communistes, tziganes a existé ce qui me permet de passer à la télé

    Je peux penser et dire que je nie sans crainte d’être poursuivi que cette catastrophe là (=shoah) n’ait jamais survenue

    Je peux penser et dire que la Shoah juive a existé, ce qui me vaudra des félicitations et du respect
    Je peux penser mais ne pas dire que je nie que la shoah du génocide juif ait existé
    CHERCHER l’ERREUR dans l’application de l’Egalité citoyenne.

    La shoah de la IIème guerre mondiale c’est plus de 50 millions de morts pour pouvoir génocider 6 millions d’autres êtres humains appartenant tous à l’espèce des grands singes, genre HOMO Sapiens Capince

    Arno Klarsfeld, lieutenant de l’armée israélienne qui génocide les enfants de Palestine au nom du principe « la terre appartient à celui qui s’en empare (verbatim) » a accès à volonté à tous les médias sur simple injonction pour déverser sa haine du peuple palestinien, ce en quoi le gouvernement francais le soutient officiellement ainsi que le conseil d’Etat.

    Cette violence se perpétue au nom d’un droit de cuissage idéologique mémoriel perpetuel qui affirme que la religion linguistiquement génétique hébraique est supérieure à toutes les autres au nom de ce génocide et ce droit de cuissage historique.

    On invente meme un délit qui est faux sémantiquement « antisémitisme » ; il faudrait d’abord prouver qu’un francais est sémite.

    Selon les exégètes de la Bible, les sémites n’existent pas. on arrive au paradoxe suivent :
    LA REPUBLIQUE FRANCAISE LAIQUE CREE UN DELIT D’OPINION SUR LA BASE DE LA BIBLE QUI INVENTE L’EXISTENCE du dernier fils de NOE , monsieur SEM.

    LA REPUBLIQUE FRANCAISE LAIQUE invente un DELIT DE NON CROYANCE à la Bible à vérité perpetuelle et menacant tous ceux qui ont une croyance basée sur une vérité scientifique temporaire.

    Heureusement le Conseil d’Etat nous donne maintenant la possibilité de placer des panneaux STOP à chaque propos de chacun d’entrenous.
    Ainsi les chrétiens vont , au NOM DE LA DIGNITE HUMAINE, pouvoir mettre en taule quelques femen et les syndicalistes arréter les licenciements qui prive de dignité humaine les licenciés

    J'aime

Les commentaires sont fermés.