Mariage homo : la manif aura lieu aux Champs-Elysées

La décision vient d’intervenir : la « manif pour tous », contre le mariage homo, aura lieu le dimanche 24 mars prochain aux Champs-Elysées. Après les quelque 740 000 signatures parvenues au Conseil économique, social et environnemental (Cese), dont 80 000 pour le seul département des Yvelines, les organisateurs de la manifestation s’attendent à une très forte mobilisation pour cette seconde grande manifestation.

Pour eux, la partie n’est pas jouée. Le Sénat débattra du projet à partir du mois de mars, et la majorité de gauche y est très faible. Par ailleurs, des doutes subsistent quant à la constitutionnalité de la loi dans l’état actuel de sa rédaction. Et l’avis du Cese, s’il doit intervenir dans un délai d’un an, pourrait faire évoluer le texte.

Voici en exclu le visuel des affiches et des tracts qui seront diffusés dans les tout prochains jours par les organisateurs :

Exclu : le visuel de la manif du 24 mars.

Exclu : le visuel de la manif du 24 mars.

Pour ma part, je reste favorable au mariage, mais opposé à l’adoption, et a fortiori à la PMA, et à la GPA.

Publicités
Cet article a été publié dans informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mariage homo : la manif aura lieu aux Champs-Elysées

  1. Exquisiteur dit :

    Rappel de ce que planifiait la loi Taubira soumise au vote;

     » PROJET DE LOI visant à ouvrir le mariage aux couples de personnes de même sexe
    NOR : JUSC1236338L/Rose-1
    EXPOSE DES MOTIFS JUSTIFIANT L ADOPTION DE LA LOI

    L’idée de l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe a constamment progressé
    depuis le vote de la loi n° 99-944 du 15 novembre 1999 relative au pacte civil de solidarité, une
    majorité de français y étant aujourd’hui favorable.  »

    (COMMENT LA MINISTRE SAIT ELLE QUE UNE MAJORITE DE FRANCAIS Y EST FAVORABLE ,(a t elle fait un référendum ?)

    « Il est vrai que si le pacte civil de solidarité a permis de répondre à aspiration réelle de la société et que son régime a été significativement renforcé et rapproché de celui du mariage, des différences subsistent, et cet instrument juridique ne répond ni à la demande des couples de personnes de même sexe qui souhaitent pouvoir se marier, ni à leur demande d’accès à l’adoption.
    Une nouvelle étape doit donc être franchie. » (POUR QUELLE RAISON IMPERIEUSE ?)

    Tel est l’objet du présent projet de loi qui ouvre le droit au mariage aux personnes de même
    sexe et par voie de conséquence l’accès à la parenté à ces couples, via le mécanisme de l’adoption. Ce sont donc à titre principal les dispositions du code civil relatives au mariage et à l’adoption qui sont modifiées ainsi que celles relatives au nom de famille, qui nécessitent des adaptations.
    (DONC PARENTE=ENFANT= je ne veux pas en faire, c’est plus facile d’en acheter, c’est mon caprice – pourtant être parent est une conséquence d’un risque procréatif de XX-XY.

    Enfin, des dispositions de coordination sont nécessaires principalement dans le code civil mais aussi dans nombre d’autres codes. »
    CHARIA SEMANTIQUE NEGATION DU GENRE FEMININ INSTITUTIONNALISEE dans le DROIT)

    Mais comme les mots ont des définitions à géométrie variable, chacun fait comme il lui plait, surtout ceux qui ont les moyens de leurs plaisirs et caprices.

    J'aime

  2. Exquisiteur dit :

    « Pour ma part, je reste favorable au mariage, mais opposé à l’adoption, et a fortiori à la PMA, et à la GPA ».

    D’abord cette loi votée indique « mariage………et adoption » (exposé des motifs de la loi…. Pacs, cet instrument juridique ne répond ni à la demande des couples de personnes de même sexe qui souhaitent pouvoir se marier, ni à leur demande d’accès à l’adoption. Une nouvelle étape doit donc être franchie.) »
    « une nouvelle étape doit être franchie » Ah bon, et sur quelle base juridique et constitutionnelle ou par simple caprice ?

    Que vient faire « adoption » dans une loi sur le « mariage ». Ce lien « mariage+adoption » fait par le législateur démontre bien que « mariage et enfant (dont procréation) sont liés.
    Donc le législateur d’une part reconnait le lien « mariage-enfant » et d’autre part , par caprice,  » en dispense une catégorie de citoyens » qui refuse la procréation en mode naturel non assisté.

    Les homos femelles et males sont ils TOUS infertiles ? Donc certains « par caprice » sont exclus du risque procréatif « par caprice » mais en veulent tous les avantages, y compris l’ enfant via l’adoption.
    C’est bien votre point de vue ?
    Pouvez vous donner 1 seule raison juridique (hors caprice), pour un « mariage » entre 2 personnes de même genre (de même sexe= impossible génétiquement) ?

    Si votre « raison » est l’application de l’EGALITE, comme le mot « mariage » devient une valise à 3 combinaisons, il ne veut plus rien dire, puisque indéfini. Si indéfini pourquoi voulez vous le « mariage » dont l’application en droit abouti à nier l’EXISTENCE DU GENRE FEMININ dans le droit français (suppression de femme,épouse,veuve, assurée, ….) une charia sémantique homo.
    Mariage= 2 régimes de conjugalités distincts pour les mêmes avantages conditionnels. Un régime avec obligation de partage de lit et risque procréatif et un autre régime sans risque procréatif par nature « par ce que le veux bien ». Caprice du législateur pour un caprice de relations sexuelles ? article 215 du code civil non abrogé.

    Par contre je suis pour que un couple (HF) qui ne peut avoir d’enfant puisse utiliser ce que la science permet en toute sécurité, pour en avoir. Car ils ont souscrit au risque procreatif sans résultat.
    Si un parié ou une labiée veut un enfant et qu’il /elle est fertile, il n’y a pas de raison (sauf à en trouver une juridiquement) de lui accorder via la science et autres artefacts.

    LA GESTION POUR AUTRUI et LA PMA pour les cas d’infertilité devraient être autorisées.
    Comme un « agent exogène » intervient dans le processus de procréation, cette procréation est alors le fruit (le plus souvent) de 3 ou 4 personnes, donc en fait « 4 personnes ayant participé physiquement à la procréation, ceci installe dans les faits LE MARIAGE A 4 PERSONNES, donc la notion de couple doit être supprimée du droit français.
    « Les ringards moyennageux » « pour suivre l’évolution des moeurs » doivent comprendre que le couple c’est fini, et que désormais sous la DICTATURE DU CAPRICEARIAT, chacun fait comme il veut. L’ordre public (la paix civile) est désormais régulée par les réseaux et les copinages des plus forts, le caprice le plus fort et le plus fortuné devenant la loi s’imposant à tous.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.