Une photo rare : Saint-Erembert vue du ciel

L'école Saint-Erembert vue du ciel : on reconnaît le garage Citroën et son toit rouge.

L’école Saint-Erembert vue du ciel : on reconnaît le garage Citroën et son toit rouge.

Voici une photo rare : l’école Saint-Erembert vue du ciel dans les années soixante. Cette photo a été utilisée par l’Association des anciens élèves de l’Ecole Saint-Erembert pendant plusieurs années pour ses voeux et sa communication.

L’école Saint-Erembert a été fondée en octobre 1935 grâce à la collaboration de l’école Saint-Martin de Pontoise et de la paroisse de St-Germain-en-Laye. Son nom singulier lui vient d’un évêque mérovingien né dans un hameau près de St-Germain. Dirigée d’abord par le père Assemaine, vicaire de St-Germain-en-Laye, elle s’inspire de l’esprit, des méthodes et de l’organisation de St-Martin. L’école Saint-Erembert fait partie de l’Oratoire de France (les oratoriens), au même titre de Juilly et Saint-Martin-de-Pontoise.

L’auteur de ces lignes ayant suivi l’intégralité de sa scolarité dans cette école, c’est avec une certaine émotion qu’il a retrouvé cette photo au hasard d’un archivage pénible…

PS : A noter que Louis Thomassin, dont la famille exploitait la ferme de Puiseux depuis 1764, a fondé l’école Saint-Martin-de-Pontoise en 1928, et qu’il fut le premier président de la société immobilière de Saint-Martin. Les Thomassin étaient très amis avec mes grands-parents et arrière-grands-parents, et notamment avec mon grand-père, Louis Emery, président des agriculteurs catholiques de Seine-et-Oise, brancardier de Lourdes, et fondateur des écoles libres de Magny-en-Vexin. Jean-Gérard Thomassin, vice-président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, a racheté il y a longtemps la maison de mon arrière-grand-père Paul Emery, maire de Courdimanche, en bordure du parc de Pontoise. Ils y sont toujours. J.-G. Thomassin est aussi proche de l’un de mes cousins, Jean-Philippe Laroche, qui fut maire de Liancourt-Saint-Pierre (Oise) de 1989 à 2008. L’un de ses prédécesseurs était aussi l’un de mes grands-oncles, Albert Emery, qui fut maire de Liancourt jusqu’à la Libération, à laquelle il participa en aidant les alliés avant de se retirer (photo ci-dessous). C’est important la famille, ce sont nos racines...

Albert Emery, maire de Liancourt-Saint-Pierre de 1926 à 1944.

Albert Emery, maire de Liancourt-Saint-Pierre de 1926 à 1944.

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.