Pierre Morange : « Les usagers du RER sont considérés comme du bétail »

20121109-021726.jpg

A l’instar des 50.000 usagers de la ligne B du RER bloqués pendant plusieurs heures hier, Pierre Morange, député-maire UMP de Chambourcy et rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur les dysfonctionnements du RER, dénonce la mauvaise volonté des responsables du réseau.

Interview à lire sur le Nouvel Obs

L’indifférence et le mépris dont la RATP et la SNCF font preuve bien souvent à l’égard des usagers est juste insupportable. Car c’est avec nos impôts qu’ils touchent leurs salaires confortables en fin de mois. Si ces entreprises étaient privées, il y aurait des licenciements pour faute après de tels dysfonctionnements.

Quant au STIF, il a voté ces quatre dernières années 400 millions d’euros de crédits d’investissement pour améliorer le réseau. Or Sophie Deschiens, conseillère régionale UMP d’Ile-de-France, m’a indiqué ce soir, avant son interview à BFM TV, le montant des sommes qui ont été effectivement investies sur ces 400 millions d’euros pour améliorer concrètement les réseaux : zéro euro. Oui vous avez bien lu, zéro euro. Mais où est passé l’argent ?

La commission d’enquête ferait bien d’user de son droit de suite…

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.