La campagne « Made in France » annoncée par Montebourg est illégale

Un Etat membre de l’Union européenne n’a pas le droit de financer une campagne incitant à l’achat des produits fabriqués sur son sol (DR).

Parmi les mesures annoncées par Arnaud Montebourg pour soutenir l’activité du secteur automobile, il en est une qui devrait faire l’objet d’un consensus : c’est l’annonce d’une campagne de publicité destinée à promouvoir le « Made in France », c’est-à-dire les produits français « bien-de-chez-nous ». Ce serait une erreur, car une telle campagne est tout à fait illégale. Explications.

Pour soutenir le secteur automobile, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a annoncé le 25 juillet le lancement d’une campagne de publicité qui devrait être réalisée par Cédric Klapisch et Luc Besson. Deux grands noms du cinéma français au chevet de l’automobile française, voilà qui ne manque pas d’allure. Du moins à première vue.

Cette vaste campagne de communication vise à valoriser le « Made in France », pour faire comprendre au consommateur que l’achat d’une voiture française sauvera des emplois en France. Le ministre du Redressement productif a ainsi déclaré : « Le gouvernement engagera une campagne de mise en valeur du Made in France, de l’automobile française et nous avons demandé, avec [la ministre de la Culture] Aurélie Filippetti, à des cinéastes engagés de signer, grâce à leur rayonnement international, leur talent, les publicités en faveur de l’automobile française et du fabriqué en France ». Seul problème, mais de taille, une telle campagne, financée par l’Etat, est illégale.

La suite sur Le + Nouvel Obs.

Cliquez sur l’illustration.

Publicités
Cet article a été publié dans Droit, informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La campagne « Made in France » annoncée par Montebourg est illégale

  1. Rosa L. dit :

    tiens, encore une absurdité européenne…comme la taxe sur les opérateurs téléphoniques mis en place sous le gouvernement Sarkozy l’est aussi selon Bruxelles.
    Amitiés

    J'aime

Les commentaires sont fermés.