François Hollande déchaîne-t-il les éléments ?

Deux chameaux étaient venus attendre le cortège présidentiel sur l’autoroute… mais ils ne se sont pas croisés (DR).

A défaut de déchaîner les passions, on peut se demander si le président normal ne produirait pas un effet inattendu sur les éléments… Après avoir subi un déluge de pluie le jour de son investiture, alors que son prédécesseur faisait tranquillement son jogging à quelques centaines de mètres de lui, puis après avoir attiré la foudre, voilà que le président de la République attire à nouveau la pluie et même deux chameaux !

Pour son arrivée à Caen, à l’occasion des cérémonies marquant l’anniversaire du Débarquement, François Hollande a été accueilli, une fois encore, par un déluge de pluie un peu inattendu.

Et pour couronner le tout, deux chameaux s’étaient échappés du cirque Ritz peu de temps avant. Les deux camélidés espéraient sans doute assister au passage du cortège présidentiel. Ils s’étaient en effet invités sur l’autoroute, à la grande surprise des automobilistes !

Décidément, les déplacements de M. Hollande produisent des effets inattendus…

Publicités
Cet article a été publié dans informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.