RER A : le rapport parlementaire c’est bien, mais il faut du concret

"Le Courrier des Yvelines" du 14 mars.

Ca y est, la commission d’enquête parlementaire a rendu son rapport. Son président Daniel Goldberg (PS) et son rapporteur Pierre Morange (UMP), député-maire de Chambourcy, ne sont pas tendres avec les exploitants du RER (Sncf et Ratp). Selon Pierre Morange, « il n’y a eu aucune stratégie en matière d’aménagement du territoire depuis vingt ans. il n ‘y a pas eu de politique d’investissement. On s’est occupé du tout TGV ».

On va désormais s’occuper du RER, enfin ! Pour le rapporteur, « nous allons remettre l’usager au centre du dispositif. Il sera présent dans les conseils d’administration des opérateurs, et pourra les évaluer ». Il reviendra aux usagers et à l’Association de défense des usagers saint-germanois du RER (ADURERA) de veiller à la mise en oeuvre concrète de toutes les mesures envisagées.

35 à 50 minutes (*) chaque matin pour aller à Paris (St Germain-Auber), au lieu des 26 minutes prévues contractuellement, ce n’est plus supportable… surtout quand ça recommence le soir.

A lire dans « Le Courrier des Yvelines » du 14 mars 2012, p. 6 & s., en kiosque.
(*) : Dans le meilleur des cas. 

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.