Les universités de Cergy et de Versailles s’associent

Le lancement du PRES UPGO (Le Parisien cliquez pour lire).

Ça y est, le PRES UPGO est né. Qu’est-ce que le PRES UPGO me direz-vous ? C’est le « Pôle de recherche et d’enseignement supérieur » (PRES) dénommé « Université du Grand Ouest Parisien » (UPGO). Son siège sera à Saint Germain-en-Laye. Mais oui !

Publié au Journal officiel du 7 février, le décret 2012-178 du 6 février crée l’établissement public de coopération scientifique « Université du Grand Ouest Parisien ».

À cette occasion, la présidente de l’Université de Cergy-Pontoise (UCP), Françoise Moulin, a affirmé : « C’est une grande joie pour nos deux universités de voir se concrétiser nos efforts pour la création d’un établissement indispensable à la structuration du territoire de l’Île-de-France et à même de répondre aux enjeux internationaux liés à l’enseignement supérieur et à la recherche. »

Pour sa part, Sylvie Faucheux, présidente de l’Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), a précisé que : « Le rapprochement de l’UCP et de l’UVSQ, deux universités à taille humaine et à l’histoire commune, fait apparaître de vraies complémentarités entre leurs disciplines et leurs compétences. Notre PRES va accroître la visibilité de nos universités et de nos écoles, tant sur le plan national, qu’international. La réorganisation de l’enseignement supérieur en France nous incite effectivement à trouver des synergies pour nous imposer dans l’espace européen d’enseignement supérieur. »

Au-delà de l’association de deux universités complémentaires, avec leurs spécialités propres, le PRES UPGO regroupe plusieurs autres établissements : le Collégium Île-de-France regroupant l’École internationale des sciences du traitement de l’information (EISTI), l’École nationale supérieure d’électronique et de ses applications (ENSEA), SUPMECA (Institut supérieur mécanique de Paris), l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles (ENSA-V), l’École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (ESTACA), l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR), l’Institut polytechnique Saint-Louis, regroupant l’École de biologie industrielle (EBI), l’École supérieure d’ingénieurs en électricité productique et management industriel (EPMI), l’École pratique de service social (EPSS), l’Institut libre d’éducation physique supérieure (ILEPS) et l’École supérieure d’agro-développement international (ISTOM).

En amont des élections universitaires des membres fondateurs qui se dérouleront en mars pour l’UCP et en avril pour l’UVSQ, le PRES peut d’ores et déjà engager ses projets ainsi que les démarches nécessaires à l’installation de son siège à Saint Germain-en-Laye.

Cette période de démarrage va être mise à profit pour accueillir de nouveaux membres. La Chambre de commerce et d’industrie Versailles Val d’Oise / Yvelines devrait également rejoindre le PRES UPGO prochainement.

Sur le fond, l’établissement mettra en œuvre les politiques que décident de mener en commun les établissements membres avec comme objectif de favoriser les collaborations, les projets communs et les mutualisations dans le cadre d’un projet stratégique d’établissement. Il mettre en place une politique commune en matière doctorale et, en concertation avec les organismes de recherche partenaires, une signature commune de la production scientifique réalisée dans les unités de recherche des membres. En matière de formation initiale et continue, il aura notamment pour objet d’harmoniser et de promouvoir l’offre de formation, notamment par l’ajout de la référence « Université du Grand Ouest Parisien » aux diplômes nationaux et universitaires délivrés par les établissements membres.

Science Po à Saint Germain-en-Laye ?

C’est dans ce cadre qu’il a été prévu de créer un Institut d’études politiques d’Île-de-France (IEP) à Saint Germain-en-Laye. un vœu cher au maire de Saint Germain-en-Laye, Emmanuel Lamy, à nouveau évoqué lors des voeux de la ville en janvier 2012. Lui qui a fréquenté les bancs de la prestigieuse école parisienne nourrit depuis longtemps le souhait de voir l’ouverture d’un campus sur son territoire. La concrétisation du PRES UPGO, dont le siège est à Saint Germain-en-Laye, fournit le socle à partir duquel pourra se développer l’IEP d’Île-de-France, si tout va bien. Ce nouvel IEP pourrait ouvrir ses portes sur le site de l’Institut universitaire de formation des maîtres d’ici à 2013.

Cliquez sur l'image pour visualiser l'entretien accordé par Emmanuel Lamy à Yvelines Première (Dailymotion).

Bref, une « vraie » offre d’enseignement supérieur au plus haut niveau pour le Grand Ouest Parisien, et en particulier pour Saint Germain-en-Laye.

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.