[Exclusif] Projet de mosquée à St Germain-en-Laye : un terrain trois fois plus grand pour le même « prix » ?

Le projet de mosquée à Saint Germain-en-Laye a fait la Une de la presse locale ces dernières semaines. Ainsi, dans un entretien accordé au Courrier des Yvelines, le maire de St Germain-en-Laye affirmait : « A ce stade, tout est ouvert, rien n’est décidé. Je ne souhaite pas me prononcer sur tel ou tel projet car c’est totalement prématuré » (Le Courrier des Yvelines du 21 déc. 2011, propos recueillis par Ph. Roudeillat, p. 15).

Dans un courriel adressé à certain nombre de saint-germanois le 27 décembre 2012, le maire ajoutait : « La ville étudie la demande mais a déjà exclu de conférer à l’association le moindre avantage financier dans le cadre d’une application stricte des lois républicaines sur la laïcité : toute estimation qui pourrait éventuellement être faite sur la valeur d’un terrain serait celle fixée par les services fiscaux de l’Etat, correspondant au prix du marché. J’insiste sur le fait qu’aucune décision n’est prise à ce jour concernant un quelconque terrain (…) ».

En l’état, rien n’aurait été décidé, donc. Cela n’est pas tout à fait exact, car la ville étudie ce dossier depuis plus d’un an, et un certain nombre de décisions nécessaires à la concrétisation du projet litigieux ont bel et bien été prises. Ainsi, en septembre 2010, il y a 16 mois, les géomètres-experts du cabinet Trocelli ont été mandatés par la ville pour établir un plan de division parcellaire du terrain en cause. Ce plan a été annexé à l’arrêté du maire daté du 27 décembre 2010 :

Plan de division - page de couverture (cliquez sur l

Le tracé de cette division parcellaire est pour le moins surprenant. En effet, le terrain de 1168 m2 destiné à accueillir le bâtiment est le terrain B. Du fait de cette division, le terrain C, d’une superficie de 462 m2, se retrouve totalement enclavé, de sorte que seul l’occupant du terrain B pourra en avoir la jouissance. Quant au terrain A, d’une superficie de 1536 m2, il sera destiné, selon le plan, à accueillir un parking :

Plan de division parcellaire annexé à l

Ainsi, pour le « prix » d’un terrain de 1168 m2, le bénéficiaire se verra attribuer en pratique la jouissance d’un terrain de 3166 m2, c’est-à-dire d’un terrain presque trois fois plus grand : 1168 m2 pour la construction (le terrain litigieux), 462 m2 enclavés et 1536 m2 pour le stationnement des véhicules.

Quel que soit le prix du terrain ou les modalités de sa mise à disposition, il s’agirait donc d’une excellente opération financière pour l’association musulmane, c’est-à-dire d’une aide publique contraire à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905, en vertu duquel « la République ne (…) subventionne aucun culte ».

Même s’il semble compromis pour le moment, car les élus municipaux ne sont pas tous d’accord entre eux, le projet continue à faire parler de lui dans les médias, et dans les foyers saint-germanois. Ainsi, dans un article daté du 9 janvier 2012, Riposte laïque rapporte que plusieurs réunions privées auraient été organisées par des saint-germanois inquiets ces derniers jours. Et l’ambiance serait pour le moins tendue : « On me dit que, dans la rue de l’une de ces réunions, plusieurs personnes, et les témoignages concorderaient, auraient repéré un individu qui notait tranquillement et sans état d’âme les numéros d’immatriculation des voitures des participants », indique la signataire de cet article, la mystérieuse Sophie Durand.

Le projet pourrait-il être abandonné ? C’est désormais une possibilité, dit-on dans l’entourage du maire, mais les opposants ne désarment pas.

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour [Exclusif] Projet de mosquée à St Germain-en-Laye : un terrain trois fois plus grand pour le même « prix » ?

  1. Ping : Bonne nouvelle: Mosquée de St Germain-en-Laye : le projet est abandonné ! « Francaisdefrance's Blog

  2. Ping : Mosquée de St Germain-en-Laye : le projet est abandonné ! | Emery's

Les commentaires sont fermés.