Une commission d’enquête sur la ligne A du RER

Bientôt une commission d'enquête pour analyser les dysfonctionnements de la ligne A du RER, l'une des plus fréquentées au monde, avec un million de voyageurs par jour.

Pour un million de voyageurs chaque jour, la ligne A du RER est un véritable cauchemar. La saturation et les dysfonctionnements à répétition de cette ligne, la première en Ile-de-France et en Europe, devraient faire l’objet d’une commission d’enquête parlementaire. C’est le voeu formulé à l’initiative du député UMP de la circonscription de Saint Germain-en-Laye (Yvelines) Pierre Morange, et de parlementaires, qui ont déposé une proposition de résolution en ce sens. Celle-ci a été examinée ce matin, 30 novembre 2011, par les députés en commission du développement durable et a été adoptée ; elle devrait être débattue en séance publique mercredi prochain.

Enfin !

En attendant que cette commission ne soit instituée, s’il elle l’est, n’attendez pas pour faire pression sur les pouvoirs publics. Rejoignez l’Association des usagers saint-germanois du RER A – l’AduRERA -, « l’association qui durera tant que ça durera ».

Arnaud Péricard, vice-président de l’AduRERA s’est félicité de cette décision : « Pierre Morange reprend l’initiative de l’AduRERA en proposant avec d’autres parlementaires une commission d’enquête sur le RER A. C’est une très bonne initiative et nous sommes contents de voir que notre combat porte ses fruits. Alain Gournac, sénateur des Yvelines, avait lui aussi posé une question écrite au ministre des Transports, Thierry Mariani, après en avoir discuté avec l’AduRERA. Nous continuerons à faire bouger les pouvoirs publics dans l’intérêt des usagers. »

Page Facebook de l’association : AduRERA

Précédents articles :

Articles relatant la proposition du député Pierre Morange :

Proposition déposée à l’Assemblée nationale :

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.