SNCF et RATP : la colère des usagers

Cliquez pour agrandir.

Mais qu’arrive-t-il à nos transports ferroviaires ? A la SNCF, la modernisation du réseau par Réseau ferré de France (RFF) va entraîner un bouleversement des horaires dans toute la France à partir du 11 décembre 2011. 85 % des TGV et des TER vont changer d’horaires. De très nombreux usagers ont fait part de leur désaccord total avec ces changements imposés : pour de nombreux lycéens et travailleurs, cela peut représenter jusqu’à une heure par jour de temps de transport supplémentaire. La SNCF s’en fiche, elle passe outre.

Quant à la RATP, elle est « à la ramasse », pour le dire vulgairement. Comme on a pu le constater une fois encore hier soir 23 novembre 2011, 3 trains sur 5 en direction de Saint Germain-en-Laye ont été supprimés entre 18:51 et 19:35, sans explications, sans excuses. Pire, aucune mention de l’incident ne sera portée à la connaissance des instances de contrôle : pour la RATP tout va bien. C’est comme ça tous les jours, ou presque. Au lieu de 30 minutes, il a fallu plus d’une heure le 23 novembre pour effectuer le trajet St Germain – Auber. Scandaleux.

Face à la colère des usagers, qui payent suffisamment cher un service qui ne leur est pas rendu, il n’y a rien. Certes, Nicolas Notat a été désignée comme médiatrice à la SNCF, mais rien ne permet de la joindre. Elle n’a ni téléphone, ni courriel, ni site Internet. Europe 1 a encore vérifié ce matin., la dame est injoignable.

À la RATP, on vous écoute gentiment, mais au final, priorité est donnée aux revendications syndicales. Les usagers : bah, ils n’ont qu’à payer…

À la mairie de Saint Germain-en-Laye, on vous assure que des rames flambant neuves vont être mises en service progressivement à l’automne 2011. La réalité est tout autre. Interrogée par l’Association des usagers saint-germanois du RER A (AduRERA), la RATP et le Stif n’ont pas vraiment pu confirmer cette information. Pire, ils ont laissé entendre qu’en fait, il faudra attendre fin 2014, au mieux, pour que la branche de St Germain puisse bénéficier de quelques rames. Priorité sera donnée à la branche de Cergy-Pontoise.

Ni la RATP ni le Syndicat des transports d'Ile-de-France n'ont pu confirmer à l'AduRERA les informations communiquées en mars 2011 par le journal municipal de Saint Germain-en-Laye. De fait, nous sommes fin novembre 2011 et aucune rame nouvelle n'a été aperçue à Saint Germain-en-Laye.

Cette situation générale des transports ferroviaires en France est très préoccupante. Elle ne l’est pas seulement pour la santé des usagers, épuisés par ces incidents à répétition ; visiblement, ils ne sont ni contents, ni satisfaits. Elle l’est aussi pour la croissance de notre économie. Des employés excédés qui arrivent tous les jours en retard à leur travail, c’est très mauvais pour la croissance et la compétitivité des entreprises. Les entreprises devraient soutenir la revendication des usagers : allo le MEDEF ?

Publicités
Cet article a été publié dans St Germain-en-Laye. Ajoutez ce permalien à vos favoris.