La dictature de l’urgence

Gilles Finchelstein "La dictature de l'urgence"

Je participais ce matin à un petit-déjeuner de travail avec Jacques Bravo, maire du 9ème arrondissement de Paris [J. Bravo est né à Valognes (Manche)]. Nous étions quatre. Il avait assisté, la veille, à un débat autour du livre de Gilles Finchelstein, « La dictature de l’urgence » (éd. Fayard, 240 pages, 16,90 euros). Il en était tout retourné, et j’avoue que le sujet m’intéresse bigrement. Gilles Finchelstein est énarque ; il a été conseiller de Lionel Jospin et de Dominique Strauss-Kahn. Ce n’est pas le type qu’on s’imagine en train de réfléchir au temps qui passe et à l’accélération de la vie… et pourtant.

Pour lui, « le culte de de la vitesse et de l’instant s’insinue partout ». Dans notre vie personnelle (de la multiplication des fast food et des collections de mode à la durée de vie éphémère des films en salle… jusqu’à l’information en temps réel). Dans notre vie professionnelle, avec une finance qui a transmis son rythme à l’économie réelle, jusqu’aux nouveaux modes de production et au changement d’organisation du travail. Dans la vie publique, où règnent les procédures d’urgence.

Tout doit aller vite. Mais au final, est-ce qu’on vit mieux ? Ce n’est pas sûr. Est-ce qu’il existe des parades pour éviter l’emprise de l’urgence ? L’auteur pense que non. C’est surtout une question de volonté et de discipline personnelles.

J’essaye pour ma part d’éviter de me prendre au jeu de la vitesse. Sur le site du Cercle de voile de Jullouville (CVJ), on voit deux « voileux » de dos : ils portent chacun un tee shirt noir où est mentionné : « Live slow – Work less ». C’est provocateur dans un pays où la productivité par salarié est l’une des plus élevée parmi les pays membres de l’OCDE. Prendre le temps de faire les choses, et les faire bien, ne nuirait sans doute pas à notre sacro sainte productivité. Comme me le disait Jacques Bravo ce matin, « il n’y a pas de dossiers urgents, il n’y a que des dossiers en retard ». Il parle d’or…

Publicités
Cet article a été publié dans informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.