La Basse-Normandie doit avoir sa LGV

Le maire de Saint-Lô, François Digard (que je salue au passage), en est convaincu : « On ne peut pas se passer de la LGV, la ligne à grande vitesse. Sans elle, c’est tout le développement de la Basse-Normandie qui va se retrouver pénalisé. »

Je suis bien d’accord avec lui. D’abord, la liaison actuelle est très ancienne et très aléatoire (horaires, incidents, etc.). Ensuite, on peut difficilement justifier qu’il faille plus de temps pour aller à Cherbourg depuis Paris, qu’il n’en faut pour aller à Marseille…

Lire Ouest-France.

Publicités
Cet article a été publié dans informations générales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.